mardi 23 février 2016

Avoir et entretenir de beaux cheveux : Prendre soin de ses cheveux

Comment prendre soin de ses cheveux ?
En voilà une bonne question. Je vais tenter de vous donner des astuces que j'utilise sur moi et qui ont amélioré la qualité de mes cheveux. Ceci est suggestif, à vous de suivre ou non ces indications, en tout cas sur moi ça fonctionne et ces astuces ont été intégrées petit à petit dans ma routine.

- Ne pas utiliser de brosse en plastique.
Et oui, les brosses en plastique ont tendance à casser vos cheveux, c'est encore pire lorsqu'il y a des picots cassés qui vont abîmer vos cheveux, provoquer des fourches, etc.
Orientez-vous plutôt vers des brosses de type sanglier ou sisal. Ces brosses respectent vos cheveux, démêlent sans arracher vos cheveux.
A l'utilisation de la brosse en poil de sanglier vous allez vous rendre compte que vos cheveux gonflent, pour palier ce désagrément appliquez tout simplement un lotion, un gel hydratant !

- Ne pas utiliser de peigne à dent serrées, ni en plastique sur cheveux secs. 
Orientez-vous vers des peignes en bois ou en corne. Privilégiez des peignes à dents larges.

- Ne tirez jamais sur vos neuds quand vous démêlez vos cheveux.
Vous allez casser vos cheveux, ce qui provoquera inévitablement des fourches. Déliez votre noeud doucement, en retirant quelques cheveux par quelques cheveux. Ca prend 2 minutes et vous éviterez l'apparition de fourches.

- Brossez vos cheveux en commençant toujours par les pointes.
Et remontez au fur et à mesure jusqu'à vous racines. Vous démêlerez ainsi votre chevelure sans provoquer d'énormes noeuds.

- Brossez vos cheveux chaque jour.
De cette manière vous allez repartir le sébum sur vos longueurs et éliminer les impuretés accumulées durant la journée.

- Démêlez vos cheveux mouillés sous la douche pendant la pose de votre après-shampoing ou masque.
Je démêle mes cheveux lorsque je fais poser mon soin, ainsi on ne casse pas nos cheveux car le soin va faire glisser le peigne, de plus ça permettra de bien répartir le produit. Utilisez un peigne en plastique à dents (très) larges.

- N'attachez pas vos cheveux toujours de la même manière.
Evitez de faire une queue haute tous les jours par exemple, cela va sensibiliser vos cheveux car l'élastique sera toujours au même endroit, vos cheveux vont casser à l'endroit du frottement et provoquer des fourches. Alternez vos coiffures.

- Ne vous lavez pas les cheveux tous les jours.
Même si vos cheveux sont gras. Laver trop souvent vos cheveux affolera vos glandes sébacées et donc, vous aurez les cheveux gras. C'est un cercle vicieux. Vous vous retrouverez avec des racines grasses et des pointes extra sèches !
Si vos cheveux sont gras, avant de passer par la case shampoing employez des shampoings secs. Vous pouvez en trouver un peu partout et même utiliser une poudre culinaire : la fécule de maïs ! 

- Lorsque vous vous lavez les cheveux, lavez uniquement vos racines.
Appliquez votre shampoing sur votre cuir chevelu, massez bien, en douceur. Il est inutile de rajouter du noix de shampoing sur vos longueurs car en rinçant la mousse va nettoyer juste ce qu'il faut vos longueurs. Laver vos longueur les asséchera plus qu'il ne le faut.
Seule exception, vous pouvez dégraisser vos longueurs lorsque vous vous êtes fait des bains d'huile.

- Evitez les shampoings trop agressifs contenant des SLS.
Les SLS sont bien trop décapants pour nos cheveux. Bien plus encore lorsque vous avez des longueurs très sèches, rêches.

- Ne zappez pas l'étape après-shampoing.
Le shampoing et l'eau ont tendance à assécher les cheveux, l'après-shampoing va apporter un minimum d'hydratation et de nutrition à vos longueurs. De plus le démêlage sera facilité et plus doux.

- Faites des bains d'huile.
Le bain d'huile va nourrir en profondeur vos cheveux et leur apporter une excellente nutrition. N'en abusez pas non plus, si vous en faites trop vous allez vite vous en rendre compte, vos cheveux vont saturer et devenir moins beau, il faudra espacer les bains d'huile.

- Hydratez vos cheveux tous les jours.
EVERYDAY. Oui oui. Vous hydratez bien votre visage chaque jour, faites de même pour vos cheveux. Appliquer des soins hydratants ne graissent pas vos cheveux, hydratant ne veut pas dire nourrissant.
Vos cheveux vous en serons reconnaissant, essayez ! Vous verrez ! Ils seront plus brillants, plus doux, plus souples, lissés (à ne pas confondre avec raide), disciplinés, moins fourchus et par conséquent moins emmêlés.

- Coupez régulièrement vos pointes ou faites une chasse aux fourches.
Pour avoir de beaux cheveux, il faut éradiquer les fourches. N'attendez pas la dernière minute pour couper vos cheveux abîmés, des fourches ne se réparent pas ! Vous pouvez couper vos pointes régulièrement, faire une chasse aux fourches avec vos ciseaux (que vous dédirez uniquement à vos cheveux), ou alors effectuer des brûlages de fourches.

- Faites des masques aux plantes, des hennés.
Je fais des hennés depuis 2013 et mes cheveux ont radicalement changés !
Ma nature de cheveux : fins, très secs aux longueurs, racines grasses, fourches par millier...

Ces masques ont gainé/épaissi mes cheveux, définis plus joliment mes ondulations, protégé mes cheveux. De plus chaque plante à ses bienfaits.

- Evitez la chaleur.
Je n'utilise plus fer à lisser ni boucleur. Mes cheveux s'en porte bien mieux. Lorsque vous êtes amenés à utiliser des appareils chauffants hydratez vos cheveux à fond ! La chaleur déshydrate vos cheveux vitesse grand V, limitez les dégâts.

Lorsque je souhaite boucler mes cheveux, j'utilise des bigoudis souples, ce n'est pas glamour mais respectueux encore une fois du cheveux. Si vous êtes impatientes, vous pouvez poser vos bigoudis après avoir préalablement humidifié vos cheveux, et utiliser votre sèche-cheveux à froid (ou chaleur mini) afin de boucler.

Pour les lisser, vous pouvez essayer le kardoune, je n'en ai jamais utilisé, vos cheveux ne seront pas raides comme des baguettes, mais ça peut permettre de dompter votre chevelure et de la protéger durant la nuit par la même occasion.

- Passez au naturel.
Dans l'idéal évidemment. J'ai banni les produits pour cheveux contenants silicones, paraffine et autres joyeusetés et mes cheveux sont reconnaissants.
Expliquez-moi en quoi des matières plastiques peuvent hydrater, nourrir nos cheveux, je suis curieuse.




Et vous, avez-vous des petites astuces pour prendre soin de vos cheveux ?

Ps  : N'hésitez pas à rejoindre ma page Facebook ;)








Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 27 janvier 2016

Les piercings

J'ai envie de vous parler petits trous. 

J'ai actuellement 11 piercings en comptant mes deux trous à chaque lobes. 
Je vais vous dire dans l'ordre dans lesquels je le ai fais ainsi que la douleur, et qui est mon perceur adoré.

- Labret décalé droit fait en 2008 par une amie qui perçait
- Tragus droit fait en 2009 (retiré au bout de 2 mois car complètement raté) //
- Langue en 2009 par Cold Flesh Piercing à Lille
- Nombril inversé en 2009 toujours par cette amie qui perçait
- Narine gauche en 2015 par Cold Flesh Piercing à Périgueux
- Tragus gauche en 2015 par Cold Flesh Piercing à Périgueux
- Septum en 2016 par Freaky Family à Lille
- Antihelix en 2016 par Freaky Family à Lille

Je n'ai pas mis les lobes car je ne me souviens plus des années. 
Je les considères comme des piercings, ce sont des trous comme les autres nécessitant des soins et une bonne hygiène de vie.
Il faut d'ailleurs les considérer comme tel, car beaucoup de personnes ont une aversion envers les piercings autres que les lobes alors qu'à mon sens c'est exactement la même chose. Pareil lorsque j'entends : "mais c'est de la mutilation !" ben oui, mais et tes lobes et ceux de tes enfants ?! Toi aussi alors tu es branché mutilation ?!. Ou encore "mais c'est risque d'infection !" Oui, autant que les lobes hein.
On banalise les piercings aux lobes, résultat la majorité des personnes ne les considèrent pas comme des piercings, et les soins sont en général mal fait (le perçage aussi d'ailleurs). Résultat : infections, mauvaise cicatrisation, petits kystes récurrents... Miam.  


Antihelix :
Douleur : Il m'a fait moins mal que le tragus. Ca pique, ça fait mal mais c'est très supportable.
Par contre je suis plus gênée pour dormir avec celui là que le tragus. Il appuie directement sur l'oreiller et ça fait mal. Je l'ai depuis 2 semaines et c'est encore douloureux certaines nuits.

La perceuse m'a posé un barbel courbé pour la cicatrisation. Percé en 1.2.

Cicatrisation : La cicatrisation de ce piercing met entre 6 et 9 mois.
Changement de bijou possible sous 3 mois.

Soins : Les soins se font avec un antiseptique sans alcool de type Diaseptyl durant une semaine.

Tragus :
Douleur vive au perçage mais se fait rapidement oublier. J'ai pu dormir de ce côté le soir même sans douleur en faisant attention.

Le bijou de pose était un fer à cheval. Percé en 1.2.

Cicatrisation : La cicatrisation a été rapide pour ma part, a 3 mois j'ai changé le bijou sans douleur. A M+6 il est cicatrisé.

Soins : Les soins sont les mêmes que pour l'antihelix.

Nombril inversé :
Douleur : Douleur largement supportable, comme une grosse piqure.
Gênant les premiers temps, on s'accroche partout : pantalons, ceinture de voiture, tee shirt...

Cicatrisation : La cicatrisation a été un cauchemar pour ma part, 12 mois ! Surtout, ne changez pas votre bijou en dessous de 9 mois. J'ai fait cette erreur et je me suis retrouvée avec un petit kyste car j'ai éraflé le canal, c'est douloureux et ça a retardé la cicatrisation. J'ai percé ce kyste longtemps après et il a enfin cicatrisé. ATTENDEZ avant de vouloir le changer, c'est important. Bien qu'en externe il puisse paraître cicatrisé, il ne l'est pas, surtout au nombril où le canal est long, il faut forcément plus de temps pour cicatriser.
Aujourd'hui il se porte comme un charme, mais j'ai eu de la chance de ne déclencher aucune infection.

Soins : J'avais effectué les soins avec de la bétadine mais je conseille le Diaseptyl.

Labret décalé :
Douleur : Aucune au perçage.
Léger gonflement les premiers jours mais aucune douleur. C'est celui qui a été le plus sympa durant la cica.

Cicatrisation : Rapide, changement de bijou au bout d'1 mois. Percé en 1.2 et je porte une barre est en 7mm.

Soins : Les soins externes sont à réaliser avec un antiseptique sans alcool et en interne il faut effectuer des bains de bouche.

Langue :
Douleur : J'ai eu très mal personnellement. C'est un piercing réputé pour être indolore au perçage j'étais donc très zen, à la douleur je me suis complètement crispée car j'ai été très surprise. J'ai eu mal car ma langue est petite avec une grosse veine, le perceur à donc pris son temps pour percer, du coup, ça fait mal.

Les jours qui ont suivi ont été galère, manger est fastidieux et douloureux. Je me suis nourrie de YOP durant 4 jours. Evitez les aliments solides, le lendemain j'ai fait l'erreur de manger un hamburger, résultat une langue encore plus gonflée qu'elle l'était déjà, ouille.

Cicatrisation : Rapide, changement de bijou au bout de 15 jours chez mon perceur. J'ai été percée en 1.6 avec une barre de 14mm car j'ai une petite langue. Aujourd'hui je porte une barre de 11mm.





Narine :
Douleur : Vive au perçage mais qui passe rapidement.
Une gêne survient lorsqu'on gonfle les narines comme si on s'était pris une pêche, rien de bien méchant. Aucun soucis au mouchage dès les jours qui suivent, il suffit juste d'appuyer sur le bas de la narine.

Cicatrisation : Environ 6 mois. Percée en 0.8.

Soins : Soins externes avec du Diaseptyl et en interne du sérum physiologique pendant une semaine.

Septum : 
Douleur : On sent l'aiguille passer mais j'ai eu moins mal que pour la narine.
Les jours qui ont suivi j'ai eu assez mal, l'impression d'avoir le nez en feu, très sensible, rire me faisait mal au nez ça tiraillait de partout.

Cicatrisation : 3 mois. Percé en 1.2

Soins : Les soins à effectuer sont assez contradictoires. J'ai donc contacté mon perceur préféré sur la marche à suivre. J'ai donc réalisé une semaine de soins avec du Diaseptyl et je rinçais avec du sérum physiologique.

J'ai beaucoup hésité à le faire pour plusieurs raison : j'avais peur qu'il ne m'aille pas, que ce soit trop voyant, que ça fasse "trop" avec mes deux autres piercings faciaux et j'avais aussi peur du regard des autres.
J'ai sauté le pas en me faisant violence, si il me plaît c'est le principal, les autres on s'en fout royal. S'il ne me va pas, je retire et basta. Ce qui m'a plu c'est de pouvoir le flipper dans le nez pour ne plus qu'on le voit, et que les cicatrices soient invisibles lorsqu'on le retire.



Concernant les perceurs chez lesquels je suis allée, j'ai mon coup de coeur.
Cold Flesh Piercing. Mon piercing à la langue a été mon premier chez lui.

A l'époque j'avais fait le tour des perceurs de Lille car soit on me disait "non on ne voit perce pas, votre langue est trop petite", soit "pas de problèèèème on peut le faire de suite". Quand on entend tout et son contraire personnellement j'y vais à tâtons.

Je suis donc tombée sur Bob. Lui, a regardé ma langue sous tous les angles avant d'émettre un jugement, puis m'a demandé de patienter une semaine et si je voulais toujours le faire il me le ferait en me mettant en garde que je risquais d'avoir deux soucis : soit je zozoterais continuellement, soit le piercing claquerait sur mes dents et je devrais alors le retirer afin d'éviter d'abimer l'émail de mes dents. Il m'avait posé une barre de 14 mm car ma langue est minuscule.

En fin de compte je n'ai aucun soucis sauf celui de ne pas pouvoir mettre ce que je veux car les billes standard me font zozoter de ouf !

Il est parti fin 2009 exercer à Angoulême en Charente, puis Périgueux en Dordogne.
En 2015 j'ai eu envie de me refaire percer le tragus et la narine au passage. Mais étant donné une mauvaise expérience avec mon tragus, je ne voulais pas aller chez n'importe qui. J'ai convaincu mon chéri de faire un détour en Dordogne afin de me refaire percer par... Bob.

Tout s'est bien passé, il est rassurant, sympathique, professionnel. 6 ans après  j'ai été aussi enchantée que la première fois. Je vous conseille VRAIMENT ce perceur. Si vous êtes dans les environs de Périgueux allez y, il est au top. J'ai attendu 3 mois et fait un détour de 300 kms pour me faire percer par lui, pour vous dire !

Je vous joins ci-dessous la fiche explicative que Bob m'a fournie lorsque je me suis faite percée la narine et le tragus, cette fiche peut toujours servir tellement est bien détaillée pour tous les piercings.

Il n'y a pas plus détaillé ! 
Je sais quelle matière il m'a posé, quelle forme, quelle "épaisseur d'aiguille" et quel diamètre. Quand il a été réalisé, quand arrêter les soins et quand changer mes bijoux. 
Il m'a même donné le conseil de passer à un diamètre de 6mm en fer à cheval pour mon tragus.

PAR-FAIT

Au verso, vous trouvez tout les soins à réaliser et que faire et ne pas faire.

Ce n'est pas pour descendre là où j'ai fait mon anti hélix et mon septum, mais je vais vous montrer la feuille de soin que l'on m'a donnée :


Rien à voir n'est-ce pas ?
C'est assez dommage puisque le personnel est vraiment sympa comme tout, la perceuse gentille et professionnelle, l'acte en lui-même bien réalisé et le salon est nickel. Malheureusement beaucoup de perceurs ne donne pas de fiche assez détaillée.
En fin de compte, je ne me fie même pas à ces deux fiches, trop vides et peu détaillées. Je me fie à la fiche fournie par Bob. J'aurais aimé connaître le diamètre du fer à cheval de mon septum par exemple.

Il est important de faire le tour des perceurs de votre ville, je suis tombée sur des boutiques miteuses avec des conseils absolument pourris. Je me suis orientée vers Freaky Family car une amie avait développé une infection à son piercing au nombril et leurs conseils ont été top. Elle n'avait pas été percée chez eux hein. Si je n'allais pas là je serais allée chez Carishna qui est aussi une boutique réputée mais aucun avis personnel.
Je ne pouvais pas attendre cet été pour me faire percer par Bob, alors je lui ai fait des infidélités, mais il reste pour moi le top du top, excellent feeling, bon perceur, bonne hygiène du salon, bon conseils, bon suivi et surtout sa super fiche bien détaillée !


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 21 janvier 2016

Avoir et entretenir de beaux cheveux : l'hydratation

Pour avoir de beaux cheveux doux, lisses et brillants il y a un geste primordial à faire quotidiennement : hydrater.

J'ai souvent remarqué que les filles soucieuses de leurs cheveux avaient tendance à uniquement nourrir ses cheveux : erreur !

L'hydratation est indispensable à la bonne qualité de vos cheveux. 
J'ai pu aussi très souvent lire qu'hydrater ses cheveux (et ongles) est inutile car le cheveu est mort. 

Un cheveu, ça s'hydrate, même mort.
Vous nourrissez bien votre parquet avec de l'huile ou de la cire, pourtant, le bois est mort. Pour les cheveux (et ongles), c'est pareil. Ce n'est pas car les longueurs sont des matières "mortes" qu'elles n'absorbent pas. Il suffit de laisser votre tignasse en friche pour vite vous apercevoir que le manque de soin à un effet néfaste sur votre chevelure.

J'estime que mes cheveux sont comme ma peau, j'hydrate bien ma peau tous les jours, alors je fais de même avec mes cheveux. Et je peux vous dire qu'ils se portent 10 fois mieux depuis que j'applique cette règle.

Vous pouvez hydrater vos cheveux avec une multitude de produits :

- Aloe vera en gel ou en poudre
- Miel
- Silicone végétal (carraghénane)
- Squalane végétale
- Inuline
- Crème fraîche 
- Lait de noix de coco
- Poudre de guimauve
...

Je vais vous livrer ma recette home made pour mon spray hydratant :


- Eau minérale
- Eau florale de rose
- Aloe vera en gel
- Aloe vera en poudre (diluée au préalable avec de l'eau)
- Silicone végétal
- Squalane végétale
- Phytoliss
- Inuline

Ce cocktail est parfait pour mes cheveux, exclusivement hydratant et ne regraissant pas du tout les cheveux. Je l'adore ! Le résultat est bien meilleur avec ce spray fait maison plutôt que des sprays achetés dans le commerce. 

Bien évidemment, je fais aussi des masques et des hennés afin d'apporter ce qu'il y a de mieux à ma chevelure, mais ce spray adoucie mes cheveux visiblement. 

Et vous ? Qu'utilisez-vous pour hydrater votre crinière ?




Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 13 décembre 2015

Couvrir ses cheveux blancs avec des colorations naturelles et le henné

J'ai constaté que les billets qui sont les plus lus concernent les soins cheveux, je crois que l'on est toutes à la recherche de la chevelure parfaite et beaucoup commencent à vouloir se tourner vers des composants naturels.

Ce billet sera consacré à la coloration végétale pour teindre ses cheveux en brun foncé/noir pour une personne qui a beaucoup de cheveux blancs.

Ma mère a beaucoup de cheveux blancs aujourd'hui (je dirais 60-70%), dès ses premiers cheveux blancs elle teignait donc ses cheveux avec des colorations chimiques, elle a le cuir chevelu sensible et ça lui causait quelques démangeaisons, et la couleur ne tenait pas énormément. Au début cela n'était pas vraiment visible mais plus la quantité de cheveux blancs augmentait, moins la coloration faisait effet.

Quand je suis passée au henné pour mes cheveux ma mère a voulu faire de même. Le résultat désiré était un brun foncé à noir, sa couleur d'origine.
Elle a fait quelques recherches pour obtenir la couleur voulue mais sur beaucoup de site elle a pu lire qu'il fallait ajouter du henné dans le deuxième temps pour que cela tienne, et erreur ! Elle se retrouvait avec un cuivré, pas pétant mais des reflets vraiment TRES roux. Pas de brun foncé à l'horizon.

Je vais donc vous expliquer ce que moi j'ai fait sur elle pour obtenir cette couleur sans chimique (je n'ai pas fait de photo avant, hélas !) :


Pour ne plus avoir de cheveux blancs il faut procéder à une coloration en deux temps.

Premier temps posé 40mn :
- Henné d'Egypte
- Glycérine végétale
- Eau chaude

Le but de ce premier henné et de colorer tous les cheveux blancs en roux. Ne prenez surtout pas peur en voyant votre chevelure rousse, ce procédé est une étape obligatoire pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Si vous ne réalisez pas le premier temps, vous risquez de vous retrouver avec des cheveux bleutés à la place de blancs.

Deuxième temps posé 2h30 :
- Indigo (noirçit)
- Amla (fonce)
- Katam (donne du brun)
- Sidr (fixe l'indigo)
- Glycérine végétale (hydrate)
- Miel (hydrate)
- HE Bay Saint Thomas (stimule la pousse)
- Squalane (nourrit)
- Phytoliss (hydrate et lisse)
- Après shampoing
- Eau chaude

Ici l'indigo représentait plus de 50%. 

Comme vous pouvez le constater, avec cette recette les cheveux de ma mère ont bien foncé. Ses cheveux blancs sont couverts et il n'y a plus de roux. La couleur qu'elle a obtenu n'est pas noire, il y a des reflets marronés. Pour avoir un noir vraiment noir, je pense qu'il faudrait éliminer le katam, mais n'ayant pas essayé je ne peux pas vous dire.

Une fois la coloration faite, je vous conseille, lors de votre prochain shampoing de le réaliser au Sidr ce qui va permettre de fixer l'indigo. Les autres shampooings pourront être faits avec votre shampooing habituel.





Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 9 décembre 2015

Avoir et entretenir de beaux cheveux : L'aloé vera, le miracle de la nature

L'aloé vera, cette plante qui soigne tous les maux. 

Il existe une multitude de marque vendant de l'aloé vera, ou des cosmétiques contenant cet élixir. Malheureusement, il faut souvent jeter un oeil aux compositions pour se rendre compte que le produit contient des cochonneries, ou alors que la dose d'aloé vera est faible.

L'aloé vera peut se vanter d'être une plante multi-fonction:

- Apaise les brûlures, les coups de soleil, les inflammations
- Hydrate la peau et les cheveux
- Stimulerait la production de collagène et par conséquent lutterait contre le vieillissement
- Accélère la cicatrisation
- Aiderait à guérir diverses affections de la peau comme le psoriasis
- Lutte contre la constipation, prise en interne

J'ai utilisé l'aloé vera sous deux formes : 

- En comprimés afin de lutter contre la constipation.

Et effectivement, cela fonctionne. Je ne saurais plus vous dire sur quel site j'avais commandé ces comprimés, c'était il y a de nombreuses années. 


- En externe, pour ma peau et mes cheveux.

Je l'ai utilisée pour aider à faire cicatriser un de mes tatouages, j'y ajoutais un peu d'huile de noix de coco pour sceller l'hydratation, et voilà ! La cicatrisation m'a parue plus rapide que pour mon premier. Niveau couleur de l'encre, je ne vois aucune différence avec mon premier tatouage que j'ai hydraté avec une crème vendue par le salon.

L'été, j'ai toujours un flacon avec moi. Hors de question de partir sans, je suis bien contente de pouvoir apaiser ma peau échauffée par le soleil, et la sensation du gel sur un peau lésée c'est vraiment agréable.

Dans mes cheveux, en toute saison ! Je réalise mes soins hydratants avec de l'aloé vera, je fais mes masques avec l'aloé vera, je fais mes hennés avec l'aloé vera, bon, vous l'aurez compris, je fais TOUT avec elle !

J'utilise depuis 2012 de l'aloé vera de chez Aromazone qui est un bon gel d'aloé vera. J'ai appris à dompter la bête, oui, car utilisé seul, il a tendance à cartonner les cheveux et à tirailler la peau, il vaut mieux appliquer ce gel avec une pointe d'huile, qui de plus scelle l'hydratation.

Je rachète toujours ce gel ci d'aloé vera,  il n'est pas mon petit préféré, et oui, une marque l'a détrôné... Mais celui-ci ce trouve plus facilement et en lequel j'ai confiance *solution de facilité bonjour*






Et mon petit préféré est... celui là ! Le gel Aloé Park.

Il s'agit d'une de mes découvertes lors de mes vacances à Tenerife aux Iles Canaries. J'ignorais que l'aloé vera était une plante cultivée là-bas pour ses vertus, j'avais donc -évidemment-, embarqué mon gel Aromazone avec moi.

Quand j'ai vu ce gel à l'accueil de l'hôtel, ni une ni deux, je l'ai acheté. A la première utilisation, SURPRISE ! C'est super liquide contrairement à celui de chez Aromazone ! Ah et puis... l'odeur... disons, particulière. Au premier snif je dirais une odeur d'aisselles, mhm.

Dubitative par la chose, je suis allée voir le Monsieur de l'accueil et lui fait par de ma découverte olfactive, et ce charmant Monsieur me répondit "No, no, c'est parce que c'est pas kimik" (j'ai tellement adoré son accent trop chou !).

Alors après la première application qui m'a laissée perplexe, j'ai continué à l'utiliser. L'odeur ne perdure pas, dès le gel pénétré l'odeur s'estompe, fort heureusement hein. Mais ce gel est UNE TUERIE. Je sens clairement la différence avec les autres gel d'aloé vera ! Celui-ci ne tiraille pas du tout la peau, ne cartonne pas les cheveux, apaise plus vite les brûlures, bref, je l'aime de tout mon coeur.

Hélas, il est difficile à trouver, mais je l'aime tellement que je me devais de vous en parler !

L'aloé vera est une plante merveilleuse aux mille et un bienfaits, c'est LE produit que tout le monde devrait avoir dans sa salle de bain/pharmacie. 
C'est avec ce genre de découverte que je me dis que la nature est vraiment bien faite, pas besoin de matières synthétiques inutiles...


Rendez-vous sur Hellocoton !